aAprès 47 ans de service rendu à la Cathédrale Notre Dame de Lourdes, Pascal Sanon, sacristain, est admis à la retraite. A cet effet, il a demandé une messe d’action de grâce célébrée par le curé de ladite  paroisse Anatole Kéré, le dimanche 19 novembre 2017. A la fin de la messe, monsieur Sanon se dit satisfait d’avoir pu accomplir cette tâche dans la joie et l’humilité.

C’est pour rendre grâce à Dieu de façon particulière que Pascal Sanon en compagnie de sa femme a occupé la première place dans cette cathédrale. Il a rendu grâce à Dieu pour lui avoir permis de le servir à travers le service de la sacristie pendant 47 ans. Pour le curé, « Pascal est à l’image de l’homme qui a su fructifier ses talents ». En effet, ses actions sont perceptibles  avant, pendant et après la messe. Elles le sont encore plus lors des grandes célébrations eucharistiques tels que les pèlerinages diocésains à Dingasso, les ordinations presbytérales et même épiscopales, la venue de Pape Jean-Paul II en 1990, les 100 ans d’évangélisation du Diocèse et bien d’autres encore. L’Abbé Kéré l’a remercié fortement pour ses services rendus. Il est bon de mentionner qu’à 38 ans de service déjà, Pascal était  parti. Mais ses valeurs d’homme bien averti, ont valu qu’il soit sollicité 9 ans de plus.

Au nombre de ces valeurs on peut citer sa ponctualité, sa qualité de décorateur, sa prévisibilité, son humilité,  sa disponibilité, son courage, et bien d’autres encore.  Entouré de ses enfants et petits-enfants, c’est par la prière, les chants et les danses que Pascal rendait gloire à Dieu pour avoir posé son regard sur sa modeste personne. Il a aussi remercié monseigneur Paul Ouédraogo, l’Archevêque de Bobo-Dioulasso, l’évêque émérite de Bobo-Dioulasso, Anselme Titiama Sanon, l’ensemble des serviteurs de Dieu et l’assemblée en prière sans occulter de leur demander pardon pour tous ses manquements. Pascal quitte cette fonction de sacristain avec un cœur net, plein de joie et de paix. Il a souhaité un bon courage à son successeur.

Emmanuel Sombié