Les chrétiens catholiques de la paroisse Notre Dame de Lourdes ont célébré le lundi 15 août 2016, l’Assomption de la Vierge Marie à la cathédrale de Bobo-Dioulasso. Cette fête a été présidée par le vicaire de ladite paroisse Abbé Emma Edmond Ouédraogo. La célébration de l’Assomption rappelle également  de fête patronale de l’Association chrétienne des femmes du Diocèse (ACFD) de Bobo-Dioulasso. Prières, chants et danses ont été les temps forts qui ont ponctué la célébration.

Assomption2016La fête de l’Assomption a été célébrée à  la cathédrale de Bobo-Dioulasso à l’instar de toutes les églises catholiques du monde entier. Cette fête faut-il le rappeler est l’élévation de la Vierge Marie dans le ciel. Selon l’abbé Emma Edmond Ouédraogo, la Vierge Marie n’est pas montée au ciel à l’exemple de son fils Jésus.  A l’entendre, Jésus-Christ qui a été élevé dans la gloire de Dieu n’a  pas laisser sa mère retourner à la poussière. Elle a été élevée au dans la même  gloire que son fils.   Portant la statue de la Vierge Marie sur les épaules les femmes ont fait une entrée solennelle en compagnie des prêtres. Au cours de la messe il s’est agi de prier Dieu par l’intercession de cette Vierge. A cet effet, une multitude de demandes  de prières personnelles ont été confiées au prêtre célébrant. Selon ce dernier  «  La prière à la Vierge Marie est une arme puissante pour obtenir toutes les grâces de Dieu, des grâces qui peuvent être nécessaires pour les femmes en difficulté de maternité, pour celles qui sont en quête d’un mariage, pour celle qui souffrent des effets de l’avortement, celle qui demandent la réussite à un examen ».  L’abbé Emma Edmond a également donné bien d’autres exemples similaires. Assomption2016« la prière d’un ave Maria met en branle l’esprit malin » a-t-il ajouté. Au cours de la messe, l’abbé Ouédraogo a invité l’assemblée en prière à imiter la Vierge Marie dans sa soumission à Dieu et à prier beaucoup avec le chapelet. Des témoignages édifiants ont été donnés pendant cette messe. La célébration de cette journée a été en l’honneur des femmes qui ont fait en même temps la fête patronale de l’association chrétienne des femmes du Diocèse (ACFD) de Bobo-Dioulasso. Madame Bado Jacqueline, la vice-présidente de l’ACFD paroissiale s’est réjouie de la célébration de cette fête qui a été une occasion pour les femmes de se retrouver. C’est par des chants et des danses  que les fidèles chrétiens ont manifesté leur joie.

Emmanuel Sombié