Marie mère de Dieu,

En donnant au monde Jésus, Tu es devenu la mère des  hommes.

Ton oui à l’Annonciation t’a conduite au pied de la croix. Là, devant les souffrances de ton fils, malgré ton cœur tant meurtri et sans défense, ton oui n’a pas changé. Elevée dans la gloire de ton fils au ciel, tu continues de renouveler ce oui  en faveur de nous tes enfants.

Pourtant, il arrive que nous, les mamans du monde, nous renoncions à notre oui de mère lorsque le chemin devient dur. Notre amour maternelle se fragilise et tend à se transformer négativement.

Aussi, voulons-nous tellement nous réaliser dans nos enfants que nous compromettons leur liberté d’écouter et de répondre à la volonté de Dieu. Notre autorité est parfois écrasante pour eux, lorsque nous allons jusqu’à prononcer des malédictions à leur encontre.

Mère de miséricorde, maintenant nos cris s’élèvent  vers toi. Arrose-nous des grâces :

  • Du oui sans retours pour que nous sachions renouveler toujours notre oui de mères à l’endroit de nos enfants au quotidien de notre vie !
  • Du silence qui sait méditer afin d’accueillir avec foi toute blessure que nos enfants nous affligerons !
  • De l’attention qui ouvre nos yeux aux besoins de nos enfants comme vous avez su le faire aux noces de Canna
  • De l’attachement profond pour nos enfants à l’image du Dieu miséricordieux plein de patience !

Marie mère du verbe incarné, fais, nous vous en supplions, qu’une fois arrosées de toutes ses grâces, nous donnions au monde plus de chaleur, pour que vivent l’amour et la paix  de Dieu !

Mlle Dorothée ZOUREE