Les fidèles catholiques de la paroisse Notre Dame de Lourdes ont magnifié l’eucharistie le jeudi 18 avril 2019 de la semaine sainte. La célébration a été présidée par Monseigneur Paul Ouédraogo, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso. Ce jour est également la fête du sacerdoce. A cet effet, un regard des fidèles a été porté sur leurs prêtres.

 

C’est pour commémorer l’institution de l’eucharistie que les fidèles catholiques de la paroisse Notre Dame de Lourdes autour du père évêque Paul Ouédraogo se sont rassemblés au podium de la cathédrale de Bobo-Dioulasso. Selon monseigneur Paul, le jeudi saint est plein d’enseignements. Il a cité en premier l’institution de l’eucharistie où le Christ se livre pour sauver le genre humain. « Jésus ne se contente pas de dire ceci est mon corps  mais il dit ceci est mon corps livré pour vous ». Le deuxième enseignement c’est qu’il a choisi des gens pour perpétuer l’eucharistie. Ce sont les prêtres. C’est donc Jésus lui-même a institué le sacerdoce. « Le prêtre est donc ordonné pour faire l’eucharistie. Sans prêtre pas d’eucharistie » a-t-il conclu. Il faut dire qu’au cours de la messe, Paul Ouédraogo s’est dévêtu de son habit de prêtre pour se mettre en soutane simple. Il a pris le temps de laver les pieds de douze personnes, un geste imitant la scène où Jésus a lavé les pieds de ces disciples. A l’entendre, le lavement des pieds est un signe d’humilité que le Christ a enseigné. C’est également un signe d’amour, de charité et de service pour les autres. Selon lui, les fidèles catholiques sont interpellés pour trois choses à savoir le respect pour l’eucharistie car elle représente Jésus présent en personne, le respect et l’amour pour les prêtres car ils rendent Jésus présent au milieu de l’humanité et enfin la troisième chose c’est la culture de la vertu de l’humilité.

Le président du conseil paroissial Jean Ouattara a souhaité une bonne fête aux prêtres.   Il n’a pas manqué de leur réitérer tout le soutien et l’affection des fidèles laïcs. C’est au reposoir que les fidèles pourront tour à tour passer pour l’adoration de la sainte eucharistie.

Emmanuel Sombié