Jésus, verbe de Dieu par qui tout a été fait, tu t’es fait chair toi-même pour habiter la terre des hommes. Prince de la miséricorde, nous te saluons ! Nous n’avons ni or, ni autre métal précieux à t’offrir en cadeau en ce jour de Noël. Cependant, nous avons nos cœurs, désireux à fléchir à la douleur de nos frères qui peinent à t’offrir. Mets en nous en cette année jubilaire de la miséricorde, quelque chose qui trouble notre paix devant nos frères affamés et assoiffés, nus et sans abri, malades et prisonniers, afin de restaurer dans notre monde l’homme nouveau, libre et joyeux voulu par Dieu depuis la création du monde !

Dorothée ZOURE