Quatre sœurs religieuses ont fait leurs vœux perpétuels à Dieu le mercredi 1er août 2018 à la paroisse Notre Dame de Lourdes. A  la célébration présidée par Monseigneur Justin Kientéga, évêque de Ouahigouya, il y avait l’administrateur de Constantinople, une ville d’Algérie et  cinq autres évêques dont Paul Ouédraogo.  Au cours de cette même messe, quatre autres sœurs ont fait leur jubilé d’argent.

Les sœurs Séverine Kussiélé Somé, Sandrine Martine Traoré, Martine Traoré et Salomé Tera étaient les élues du jour. En présence de leur sœur Léa Bélemsaga, des évêques de nombreux prêtres et devant l’assemblée en prière, elles ont tour à tour posé la main sur la bible pour prononcer leur engagement définitif pour les vœux de chasteté, de pauvreté et d’obéissance. Dans son homélie, monseigneur Justin Kientéga n’a pas manqué de les encourager.

«  La vie consacrée est très dure, et pleine d’épreuves. Mais il faut les porter dans la prière et vivre selon l’idéal de la Vierge Marie » a-t-il dit.

Les quatre sœurs ont reçu chacune une bague d’alliance, une bible, une croix.  Quant aux sœurs Alice Somda, Noël Traoré, Sidonie Wibga et Généviève  Porgo, elles ont rendu grâce à Dieu de manière solennelle pour les 25 ans de vie religieuse. Monseigneur Paul Ouédraogo leur a adressé des mots d’encouragement, des mots pour suivre la voie de la sainteté du Christ.   « Seule la Vierge Marie est le refuge idéal. Il n’y a pas de plus grande école que celle de la Vierge Marie ». Tout de même, Monseigneur Paul continue à prier pour que les familles soient des pépinières où pourront venir des vocations sacerdotales et religieuses.

Ce jour est un jour de grâce sur grâce

Pour la sœur supérieure Léa Bélemsaga « ce jour est un jour de grâce sur grâce ». C’est un sentiment de joie, de bonheur qui l’anime. « Quand la grâce de Dieu est forte, on se sent tout petit » a-t-elle déclaré. Pour la sœur Noël Traoré, une élue du jour, la joie est aussi immense. Pour surmonter les difficultés, les sœurs ne se fient qu’à Dieu. Seule la prière compte pour elles. Il faut  noter qu’à cette messe, le révérend Père Jean-Marie Shelle, administrateur du diocèse de Constantinople en Algérie était présent. Il était ému de la cérémonie à la messe. Il se dit heureux de voir une si grande foule à la messe.

Emmanuel Sombié