Monseigneur Paul Ouédraogo, archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso  a célébré le vendredi 29 juin 2018 à la cathédrale Notre Dame de Lourdes son Saint-Patron qui est Saint Paul. Célébrée concomitamment avec Saint Pierre  dans la sobriété, cette fête de Saint Paul a connu la participation de nombreux prêtres venus des différentes paroisses, des religieux et religieuses et des fidèles laïcs, une manière pour tout ce beau monde de témoigner de leur affection à leur archevêque.

C’est pour honorer son saint-Patron que Monseigneur Paul Ouédraogo, joliment vêtu d’une chasuble toute  neuve, accompagné par de nombreux prêtres concélébrant a célébré la messe. Par des chants et des danses, les fidèles laïcs associés aux prêtres ont prié pour l’archevêque métropolitain de Bobo-Dioulasso. Des vœux de longue vie, de sainteté, de joie, de zèle apostolique et de santé ont été formulés à l’endroit de Monseigneur Paul.

Au cours de cette messe, l’occasion était belle pour les prêtres de lui faire leur mea culpa  et à toute la hiérarchie ecclésiastique de Bobo-Dioulasso pour les manquements constatés pendant leur ministère sacerdotal au nombre desquels l’infidélité aux engagements religieux. Mais pour Monseigneur Paul, savoir se convertir est l’essentiel. Il a souhaité que tout le monde progresse sur le chemin de la sainteté et que l’amour de l’Eglise soit au-dessus de tout.

« Tous les saints sont des pécheurs convertis » a-t-il déclaré

Il a pris l’exemple sur  saint Paul qui était persécuteur des chrétiens et sur saint Pierre qui a renié Jésus plusieurs fois. Son vœu le plus cher c’est de pourvoir  « être un père de famille selon le cœur de Dieu ». Il a aussi prié pour l’amour et l’unité des chrétiens pour bâtir une Eglise-Famille. Il n’est pas superflu de dire qu’à la fin de la messe, Monseigneur a partagé un verre avec son peuple sur le podium de la Cathédrale.

Emmanuel Sombié

 

Illustration de Wikipédia