Fils et Filles de L’Eglise-Famille de Dieu à Bobo-Dioulasso,

Le 08 décembres dernier, en la Solennité de l’Immaculée Conception, le Pape François a ouvert la porte Sainte pour le Jubilé de la miséricorde sous le thème “Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux” (Lc 6, 36). Ce jubilé s’étendra jusqu’au 20 novembre 2016, Solennité du Christ Roi de l’Univers. Il s’agit d’une année jubilaire au cours de laquelle nous sommes invités à célébrer la miséricorde de Dieu qui console, pardonne, et donne l’espérance. Une telle expérience est une invitation à un témoignage chrétien plus accru. L’année de la Miséricorde devient à ce titre «un temps favorable pour l’Eglise, afin que le témoignage rendu par les croyants soit plus fort et plus efficace» (Misericordiae Vultus, n°3). Car l’Eglise est appelée à offrir avec plus d’intensité les signes de la miséricorde de Dieu et de sa proximité.

Marie et Jésus nous sont donnés comme deux piliers de ce jubilé, deux visages à contempler et à imiter. Jésus, « Visage de la miséricorde du Père», a su manifester à la perfection l’amour de Dieu pour l’humanité à travers une vie de proexistence, c’est-a-dire entièrement vécue pour les autres. Il était alors important que Marie qui devait accueillir une telle figure en son sein soit elle-même une demeure digne (cf Prière d’ouverture de la Solennité de l’Immaculée Conception). C’est pourquoi elle occupe une place exceptionnelle quand nous voulons parler de l’amour de Dieu pour nous.

Logo du jubilé de la miséricorde

Logo du jubilé de la miséricorde

Fils et Filles de l’Eglise-Famille de Dieu à Bobo-Dioulasso,

Le jubilé de la miséricorde est une grâce à saisir pour nous laisser interpeller de l’intérieur par l’amour de Dieu qui nous pousse à une conversion véritable, personnellement et communautairement. C’est une grâce à saisir pour nous-mêmes et pour les autres en ce sens que non seulement nous sommes invités à nous remettre en cause devant Dieu et les hommes, mais aussi que nous avons à nous laisser fléchir de compassion pour les autres et à leur ouvrir les portes de l’espérance à un mieux être.

Il nous faut alors revenir, et de manière permanente, aux œuvres de miséricorde corporelle et spirituelle comme à des possibilités pratiques d’être miséricordieux comme le Père. Ces œuvres nous sont révélées par la prédication et les attitudes de Jésus dans l’Evangile, avec une attention particulière pour les plus pauvres et les plus marginalisés. Et comme nous le rappelle le Pape, ces œuvres devront « éveiller notre conscience souvent endormie face au drame de la pauvreté, et [nous permettre] de pénétrer toujours davantage le cœur de l’Evangile, où les pauvres sont les destinataires privilégiés de la miséricorde » (Misericordiae vultus, 15). Il s’agit tout simplement de redécouvrir et de réapprendre à donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts toutes choses relevant des œuvres de miséricorde corporelle.

Mais il s’agit aussi de redécouvrir et de réapprendre les œuvres de miséricorde spirituelle : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts. Ce sont là des lieux où nous devons mesurer ou tester notre capacité de miséricorde à l’image de Dieu.

Et pour permettre à notre famille diocésaine de cheminer et de d’intensifier notre expérience de la miséricorde de Dieu,

  1. Nous ouvrirons la « Porte Sainte » de la miséricorde à la Cathédrale le dimanche 13 décembre à la messe de 8h30 ;
  2. Nous ouvrirons la Porte de la miséricorde au Sanctuaire diocésain Notre Dame de la Salette le dimanche 20 décembre à la messe de 8h30 ;
  3. Nous ouvrirons dans chaque paroisse la Porte de la miséricorde le dimanche 27 décembre en la Fête de la Sainte Famille de Nazareth ;
  4. Nous irons en pèlerinage à Dingasso le 24 janvier 2016 aux pieds de « Marie, Mère de Miséricorde » pour montrer que la miséricorde exige un sacrifice et un engagement concret ;
  5. Nous marquerons l’initiative du pape François des « 24 heures pour le Seigneur » du vendredi 4 au samedi 5 mars 2016 (d’autres informations pratiques suivront en temps opportun)
  6. Nous allons placer au centre le sacrement de la réconciliation dans les paroisses et institutions et faire en sorte que les confesseurs soient de vrais signes de la miséricorde du Père d’une part, et d’autre part que les fidèles aient un accès facile à ce sacrement de manière permanente.
  7. Nous pratiquerons personnellement et communautairement (paroisses, institutions, diocèse…) les œuvres de miséricorde corporelle et spirituelle.

Fils et Filles de l’Eglise-Famille de Dieu à Bobo-Dioulasso,

Les portes ouvertes sont un symbole qui signifie l’ouverture du cœur de Dieu et de l’Eglise tout entière à tous les pécheurs repentants. Le pardon de Dieu n’ayant pas de limite, les indulgences dont nous bénéficierons toute cette année, nous permettrons de nous libérer des peines encourues du fait de nos pèches et qui peuvent subsister malgré le sacrement de la réconciliation.

Alors, ne laissons pas échapper les grâces de ce jubilé de la miséricorde durant lequel toutes les portes nous sont ouvertes pour nous permettre de revenir à Dieu de manière joyeuse. Laissons-nous rattraper par ce Dieu qui soupire après chacun de nous, quelque soit la gravite et la délicatesse de notre situation. En effet, personne n’est jamais définitivement perdu pour Dieu. Pour chacun de nous, Dieu a un cœur débordant d’amour.

Et alors, je vous invite tous à ouvrir vos cœurs à l’accueil de la miséricorde de Dieu, pour être à même d’accorder la miséricorde aux autres dans nos familles, nos équipes sacerdotales et communautés religieuses, nos CCB, nos paroisses.

HEUREUX ET SAINT JUBILE DE LA MISÉRICORDE A TOUS ET A TOUTES.

Donné à Bobo-Dioulasso, le 10 décembre 2015

† Paul Y. OUEDRAOGO,

Archevêque de Bobo-Dioulasso.

Télécharger le message intégral ici