Les fidèles catholiques ont effectué leur pèlerinage annuel
Le dimanche 24 janvier 2016 a eu lieu à Dingasso, localité située à une vingtaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, dans DSCN9377la paroisse de Notre Dame des Falaises le traditionnel pèlerinage du diocèse de Bobo-Dioulasso. Placé sous le thème «  avec Marie, mère de la miséricorde, rendons grâce à Dieu pour la paix et pour Saint Jean-Paul II, soyons témoins de la miséricorde », le  pèlerinage a été présidé par l’archevêque de Bobo-Dioulasso Paul Ouédraogo. Parmi l’innombrable foule présente pour la circonstance, l’on pouvait dénombrer les autorités locales conduite par le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins Bernard Béba qui en  assure l’intérim.  Ce pèlerinage a été effectué sous haute sécurité.

C’est sous haute sécurité que le 28ème  pèlerinage de Dingasso a eu lieu. Policiers et brigade anticriminel (BAC) ont pris d’assaut le  trajet jusqu’au  site de pèlerinage pour permettre aux fidèles catholique de prier en toute quiétude, ce qui n’a pas passé inaperçu aux yeux de l’Archevêque qui a su remercier à sa juste valeur. Il est opportun de dire que ce pèlerinage annuel est fixé à une date proche du 30 janvier 1990, date qui rappelle la visite du Pape Jean-Paul II dans la  ville de Bobo-Dioulasso. Une  foule innombrable venue de diverses DSCN9378paroisses s’est mise au pied de l’autel pour participer à la grande messe. Par des chants de joie et de louanges, par des prières, des adorations au saint-sacrément, les fidèles ont prié pour la paix. Ils ont exprimé toute leur gratitude à la vierge Marie et au Saint Pape Jean-Paul II pour la transition réussie au Burkina-Faso. Après la messe l’archevêque accompagné des prêtres ont amené le saint sacrement au reposoir se trouvant sous la grotte. C’est là qu’aura lieu les adorations. Il est bon de noter que c’est lors d’une messe d’intercession que le Burkina a confié protection de la Vierge Marie et du pape Jean-Paul II proclamé saint en 2014,  intercession qui a permis aux dires de l’Archevêque Paul Ouédraogo de réussir l’année 2015 qui a été une année très difficile.

DSCN9382« Nous sommes venus dire merci à Dieu pour la fin pacifique de la transition au Burkina » a déclaré Paul Ouédraogo. Il a rendu un grand hommage à ce saint pape qui connait bien le Burkina et par conséquent ses problèmes pour s’être rendu deux fois en 1981 et en 1990 et dans bien d’autres pays sahéliens.  Selon lui, les derniers au pays ne doit pas nous faire oublier la protection dont nous avons bénéficié. Il a invité les fidèles à prier d’avantage. L’archevêque Paul Ouédraogo a rappelé que l’année 2016 est l’année de la miséricorde offerte gracieusement aux hommes par Dieu. Il a ainsi invité chaque fidèle à être miséricordieux dans son milieu de vie tel que la famille, le lieu de travail etc. des conférences des moments d’adoration ou des confessions permettront aux fidèles désireux d’approfondir leur foi après la messe.

Emmanuel Sombié